Déclaration FSU au CDEN du 2 décembre 2009

vendredi 4 décembre 2009
par  snu55
popularité : 8%

Mesdames et Messieurs les Présidents, et Vice Présidentes Mesdames et Messieurs les Membres du CDEN,

Cette première réunion de bilan va nous permettre de débattre de la situation du département et peut-être d’entrevoir des perspectives qui malheureusement ne semblent pas nous sourire.

Les chiffres portés à notre connaissance, laissent transparaître des baisses d’effectif significatives. Dans les seules écoles, 414 élèves attendus en juin manquent à l’appel en septembre, plus de 600 comparé aux prévisions de 2007. Au-delà des préoccupations et de la problématique Education Nationale, c’est bien entendu l’ensemble des acteurs politiques et des décideurs de notre département qui doit s’interroger et apporter des réponses. La réalité scolaire de la Meuse est inquiétante, c’est un euphémisme que de le dire.

Bien sûr c’est la crise ! Mais la Meuse, peu industrialisée n’est pas la plus touchée par la diminution de l’emploi privé. En revanche l’emploi public régresse chaque année davantage. La RGPP, Révision Générale des Politiques Publiques devient vite ici la Régression Générale et Paupérisation Programmée de notre département, les choix d’aménagement du territoire en sont bien évidemment la première cause.

Ici, des centaines de militaires quittent la Meuse, là, des services administratifs déménagent pour Metz ou Nancy ou sont regroupés au détriment de l’emploi. L’Inspection Académique de la Meuse n’est-elle pas elle-même promise à disparaitre, victime à plusieurs reprises de suppressions de postes et des prérogatives accrues des recteurs ? Le travail y devient plus contraignant, et l’abnégation des personnels administratifs aura lui aussi une limite. Au niveau académique le nombre de dossiers des personnes en souffrance professionnelle augmente d’ailleurs chaque année.

L’emploi public, c’est aussi l’enseignement. Le recours massif aux heures supplémentaires prive la Meuse d’une quarantaine de professeurs. Assurer dans chaque établissement le remplacement permettrait l’embauche de quelques dizaines d’enseignants. N’oublions pas la baisse orchestrée de la scolarisation des enfants de moins de trois ans qui a entraîné la suppression de nombreux postes. Dans le même temps, des milliards d’euros sortent d’une hotte providentielle et vont renflouer de soi disant professionnels de la finance, ceux-là même qui jouent avec l’argent qui ne leur appartient pas. Nous dénonçons les responsabilités de ceux qui soutiennent et s’engagent aux côtés des initiateurs de ces politiques et de ces réformes dévastatrices.

Pour en revenir à l’Education Nationale, une autre réforme, celle concernant notre formation provoque une désapprobation partagée par la grande majorité des syndicats. Comment imaginer que désormais les enseignants seront directement nommés après l’obtention d’un master, autrement dit cinq ans d’études en université, sans avoir jamais eu l’occasion de se confronter véritablement à une classe ? Les mêmes qui valorisent l’apprentissage, l’alternance pour une formation alliant à la fois haut niveau de qualification et connaissance du terrain, refusent au futurs enseignants toute possibilité de se mesurer à la réalité quotidienne du métier avant d’exercer. Ce qui est bon pour former les personnels du privé ne le serait-il pas pour les fonctionnaires ? Bizarre, Bizarre… Pour nous c’est clair, si nous approuvons l’exigence d’un haut niveau de qualification à bac +5, nous exigeons le maintien des stages de terrain, et nous refusons que le futur diplôme d’enseignement préfigure des recrutements hors statuts, garants d’emplois stables sur les territoires. La boucle est bouclée, sauf qu’il reste à évoquer la situation de l’antenne IUFM dont nul au fond ne connait le devenir. Intégrée à l’Université autonome Poincaré ne va-t-elle pas être engloutie à Nancy ? Une fois encore, une administration, des emplois, le seul lien avec l’enseignement supérieur dans le département sont sur le point de disparaître.


Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

CALCULATEUR PPCR


Facebook

JPEG - 11.2 ko

SE SYNDIQUER EN LIGNE


NEO


CREDIT MUTUEL ENSEIGNANTS