Missions des corps d’inspection : circulaire parue au BO du 28 mai 2009

mercredi 10 juin 2009
par  snu55
popularité : 4%

Des modifications de formulations mettent à jour ces missions dans la perspective des évolutions actuelles.

Ainsi si l’inspection « appréciait les activités et compétences des personnels », elle « vérifie désormais le respect des programmes et l’application des réformes ». Contribuant « au pilotage du système éducatif et à l’atteinte par celui-ci des objectifs quantitatifs et qualitatifs », les inspecteurs devront être particulièrement attentifs dans le cadre des inspections individuelles au suivi des évaluations nationales.

Selon le SNPI-FSU la portée de cette note de service « induit des évolutions singulièrement plus importantes qu’une lecture rapide pourrait le laisser penser. Ainsi, trois sous-titres apparaissent : le pilotage pédagogique, le management et le conseil. Aucun de ces termes n’apparaît dans les missions statutaires. En revanche, ils caractérisent les priorités politiques en cours depuis deux ans pour ce qui concerne l’inspection. »

Extrait de la circulaire et commentaires du SNPI-FSU

- Le pilotage pédagogique :

Les inspecteurs procèdent à l’évaluation des enseignements, des écoles et établissements ou à celle de champs disciplinaires ou éducatifs : L’inspection individuelle des enseignants dans leur classe est essentielle pour vérifier la qualité de l’enseignement dispensé. Elle l’est aussi pour assurer le pilotage de l’action éducative dans l’académie. (...)

Toutefois, l’évaluation d’équipes disciplinaires ou pédagogiques, l’évaluation de niveaux ou de cycles, l’évaluation systémique d’unités éducatives, sont des formes d’interventions qui viennent désormais placer l’inspection individuelle dans une perspective de véritable pilotage pédagogique. (...) Un soin particulier est apporté au suivi des évaluations nationales et à l’analyse des résultats aux examens. En la matière, l’expertise des inspecteurs ne se limite pas à dresser des constats. Les corps d’inspection ont le devoir de conseiller les professeurs, d’impulser et d’encourager les « bonnes pratiques ». Circulaire n° 2009-064 du 19-5-2009

Le SNPI-FSU remarque : « Dans le chapitre consacré au pilotage pédagogique, le SNPI-FSU se félicite de voir réaffirmé l’intérêt de l’inspection individuelle, alors qu’il fut envisagé de la supprimer au profit du seul contrôle des résultats des élèves aux diverses évaluations demandées par le système scolaire. De même, il apprécie de voir que l’importance de la notion de résultats des élèves est pondérée par l’adjonction de celle des acquis qui est plus objective et opérationnelle.

En revanche, il constate que l’évaluation collective est appelée à devenir systématique à l’initiative de l’autorité académique. D’une part, s’il convient que cette forme d’évaluation, qui intègre l’inspection individuelle, présente un intérêt pour l’accompagnement pédagogique des équipes enseignantes, il redoute qu’elle ne devienne un instrument de mise en concurrence des unités pédagogiques entre elles, au détriment de la qualité générale du service public d’enseignement sur l’intégralité du territoire. On sait que la compétition a surtout pour effet de générer des perdants et des exclus, et qu’elle les enferme dans ce rôle. »

- Le management : Gestion des enseignants

L’inspecteur conçoit ses interventions directes auprès du personnel enseignant comme un acte de gestion de la ressource humaine et éducative de l’académie. L’avis de l’inspecteur est sollicité par l’autorité académique dans tous les grands actes de gestion des personnels : titularisation, évaluation, avancement, promotion et affectation. Pour autant cet avis ne se fonde pas nécessairement sur une inspection, car celle-ci n’est pas l’unique moyen d’évaluation des professeurs. Circulaire n° 2009-064 du 19-5-2009

Le SNPI-FSU s’inquiète : « Le chapitre consacré au management est problématique. Outre la connotation sulfureuse du vocable « management », outrancièrement confisqué pendant des décennies par le monde de l’entreprise à but lucratif, le développement de ce chapitre introduit des conceptions nouvelles qui forcent l’inquiétude. En effet, l’avis de l’inspecteur serait désormais sollicité pour tous les actes de la gestion des enseignants : titularisation (c’était le cas, et on peut le comprendre), évaluation (idem), mais aussi avancement, promotion et affectation (ce qui n’était pas le cas jusqu’ici, sauf pour certains postes très spécifiques). Cela laisse-t-il augurer que les procédures objectives de gestion seront abandonnées au profit du seul avis d’un agent, aussi qualifié soit-il ? »

- Le management : Rôle des conseillers pédagogiques :

Il faut ici insister sur le rôle des conseillers pédagogiques et des professeurs chargés de mission auprès des inspecteurs. Ces personnels sont en mesure de fournir des éléments d’appréciation documentés sur l’activité des personnels enseignants. Circulaire n° 2009-064 du 19-5-2009

Nouvelle inquiétude pour le SNPI-FSU : « Autre nouveauté : le rôle attribué aux conseillers pédagogiques et professeurs chargés de mission auprès des inspecteurs : fournir des éléments d’appréciation documentés sur l’activité des personnels enseignants ! Ne s’agit-il pas de la définition d’un rapport d’inspection ? Il s’agit d’une révolution fonctionnelle qui ne peut que mettre en difficulté le positionnement des conseillers pédagogiques : jusqu’à présent, ils pouvaient gérer cela avec les néo-titulaires. Avec les enseignants confirmés, ce rôle est difficilement envisageable. »

- Le management : L’inspection de "gestion"

L’inspection individuelle « de gestion », intervient, notamment, au début de la carrière d’un enseignant, mais également à l’occasion d’un « bilan à mi-parcours », ou si surviennent des difficultés, ou le cas échéant lorsque l’enseignant entend poursuivre sa carrière dans l’enseignement supérieur, dans la formation d’adultes ou dans l’encadrement. Il entre d’ailleurs dans les missions des inspecteurs de détecter les talents et de les promouvoir en lien avec les services de G.R.H. de l’académie, dans l’intérêt de l’institution. Circulaire n° 2009-064 du 19-5-2009

Le SNPI-FSU s’interroge : « Enfin apparaît un nouvel objet institutionnel : l’inspection individuelle « de gestion ». Il s’agit d’inspecter au début de carrière, dans un bilan à mi-parcours, quand surviennent des difficultés, pour une éventuelle promotion. On reconnaît là le projet de monsieur Darcos dans son rapport au candidat Sarkozy. Nous l’avions analysé sévèrement à l’époque. Le voilà qui se concrétise à l’occasion d’une note de service ! S’agit-il alors de limiter les inspections individuelles à ces seuls moments ? »

En conclusion, le SNUipp, avec le SNPI-FSU, peut s’inquièter : « de voir apparaître à l’occasion d’une simple note de service signée par un directeur d’administration centrale des évolutions majeures et inquiétantes pour l’avenir des inspecteurs. » et des enseignants !

L’integralité des commentaires du SNPI-FSU


Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

CALCULATEUR PPCR


Facebook

JPEG - 11.2 ko

SE SYNDIQUER EN LIGNE


NEO


CREDIT MUTUEL ENSEIGNANTS