INDEMNITES FONCTIONNAIRES STAGIAIRES Compléments d’informations

mardi 1er avril 2008
par  snu55
popularité : 3%

Les indemnités auxquelles peuvent prétendre les fonctionnaires stagiaires sous certaines conditions :

- 1. les indemnités ZEP (versées par les IA)
- 2. les indemnités de stage et frais de déplacements (versées par les IUFM).(cf circulaire SNUipp n°5689 du 18-10-2008)

Certains IUFM ou IA en refusent le paiement, invoquant diverses références administratives.

Rappels concernant les indemnités ZEP

- Les fonctionnaires stagiaires ont les mêmes droits que les fonctionnaires titulaires.

Par conséquent, cette indemnité est due au prorata du temps d’exercice dans les écoles y ouvrant droit, soit 30 jours pour le stage filé et 12 à 15 jours pour le stage massé.

Les textes de référence sont le décret 90-806 du 11.09.90 et la circulaire 94-243 du 05.10.94.

Lorsque nécessaire, le respect de ces textes doit faire l’objet d’interventions des délégués du personnels auprès des IA.

Rappel concernant les indemnités de stages et les frais de déplacement

Notion de résidence administrative et résidence familiale (cf circulaire SNUipp n°admi0389 du 21 sept 2006)

Le décret 2006-781 a apporté des changements dans la notion de résidence familiale et administrative.

Avant : Dans le décret de 1990, il était précisé dans l’article 13 que « pour les personnels en stage sont considérées comme constituant une seule et même commune :
- a) Les communes faisant partie d’une même agglomération urbaine multi communale, délimitée lors du recensement de population le plus récent effectué par l’Institut national de la statistique et des études économiques ;
- b) La ville de Paris et les communes des départements des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne. »

Cet article a été abrogé. La nouvelle notion est désormais « Constituent une seule et même commune : toute commune et les communes limitrophes, desservies par des moyens de transports publics de voyageurs ». Cette notion est valable pour la définition des deux résidences (administrative et familiale).

Conséquences : Pour les agglomérations urbaines, un nouveau droit a été ouvert pour celles et ceux qui n’habitent pas ni ne travaille dans une commune limitrophe au lieu de stage. Pour les autres, la nouvelle notion limite les secteurs géographiques ouvrant droit à remboursement (la commune s’élargit aux communes limitrophes).

S’agissant des stagiaires anciens agents de l’Etat

Le conseil d’Etat par son arrêté de 2006 a considéré que « l’affectation d’une personne sur liste complémentaire l’année précédant son entrée comme stagiaire à l’IUFM n’avait qu’un caractère provisoire et que le requérant n’était pas fondé à réclamer des indemnités d’ancien agent de l’état ». Cet arrêt ne concerne que les anciennes listes complémentaires et non les agents venus d’autres fonctions publiques.

La référence est la circulaire 90.437 modifiée le 3 juillet 2006 (de l’article 17 à 21), qui précise les modalités de paiement de l’indemnité de changement de résidence pour les anciens agents de l’état.

Ces questions relèvent des CE et CA des IUFM, en aucun cas elles ne sauraient se réduire à la décision du directeur ou de l’agent comptable.


Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

CALCULATEUR PPCR


CONCOURS


Facebook

JPEG - 11.2 ko

SE SYNDIQUER EN LIGNE


NEO


KISAITOU


CREDIT MUTUEL ENSEIGNANTS