Intégration PE - revendications

vendredi 18 août 2006
par  snu55
popularité : 3%

Ouvrir les perspectives

Permettre l’intégration de tous les instituteurs dans le corps des PE avec reconstitution de carrière par un plan d’accès qui ne soit ni liste d’aptitude, ni concours, qui ne soit pas fondée sur la prise en compte du “mérite” mais sur l’ancienneté.

123 000 instits ne sont toujours pas intégrés dans le corps des PE. Les modalités et le terme actuel fixé à 2007 continuent de générer l’insatisfaction. Par cette démarche, le SNUipp s’adresse au nouveau gouvernement pour demander l’intégration de tous avec reconstitution de carrière, le droit au logement, la retraite à 55 ans pour les PE et l’accès à l’indice terminal de la hors classe pour tous, et exiger des mesures immédiates pour qu’aucun instit ne parte en retraite sans avoir été intégré.

Ouvrir des perspectives rapides pour l’amélioration de la carrière des PE. Un même avancement des instits et PE, le plus rapide pour tous. Avec la diversité d’accès au corps des PE (recrutés IUFM, liste d’aptitude, concours interne, collègues venant d’autres corps de la Fonction Publique,...) la légitimité de cette revendication se trouve renforcée.

Améliorer la carrière

Une nécessité pour l’ensemble des PE. Des actions ainsi que des étapes revendicatives permettant d’atteindre une amélioration de la carrière sont nécessaires et doivent concerner :
- Rémunérations
- temps de travail,
- droit au logement,
- retraite à 55 ans,
- l’amélioration des débuts de carrière, attribution de l’indemnité de Première Affectation,
- avancement au rythme le plus rapide pour tous,
- transformation de la hors-classe, rééchelonnements indiciaires,
- réduction de l’amplitude de carrière,...

Hors classe

2 936,16 € par mois, c’est le salaire maximum de fin de carrière qu’affichent les médias pour les PE. Il s’agit en fait du traitement à l’indice maxi (782) de la hors classe des PE. Or le cadre actuel de progression de la carrière des PE ne rend pas l’indice 782 accessible à tous, loin s’en faut. Ainsi , seuls quelques rares PE auront atteint cet indice pour la première fois, et à quel prix ! Ils sont en effet, proches de la limite extrême de l’âge d’activité, à savoir 65 ans !

Le recours à l’action collective est nécessaire pour atteindre cet objectif et le rendre accessible à tous. Le SNUipp demande que la hors classe, dont presque tous les enseignants des écoles sont encore aujourd’hui écartés, soit supprimée au profit d’un rééchelonnement indiciaire de toutes les promotions PE, en portant le dernier échelon à 782 pour tous. Ensemble avec le SNUipp exprimons ces revendications pour l’amélioration des carrières !

Droit au logement

Le droit au logement a toujours été attaché à la fonction d’instituteur. Le SNUipp le revendique pour les PE. Cela passe par le maintien et l’entretien du parc de logements de fonction, par leur attribution aux PE - ce qui a été acquis dans de nombreuses municipalités- mais cela passe par une modification de la législation et de la réglementation. Il est également nécessaire d’obtenir le maintien de la DSI aux communes qui logent les PE.. Rappelons la réponse ministérielle de 1990 à une question à l’Assemblée Nationale du député Thierry Mandon : “les autorités académiques seront invitées, en liaison avec le ministère de tutelle concerné, à sensibiliser -si besoin était- les collectivités locales à l’intérêt que présente au plan local, la priorité d’utilisation par les instituteurs et les professeurs des écoles des logements communaux, jusque là réservés par la loi aux seuls instituteurs. On peut penser que les collectivités locales seront conduites à offrir aux professeurs des écoles des conditions financières raisonnables pour la fixation des loyers”.

Retraitables

Depuis le début, nous demandons la mise en place de contingents supplémentaires spécifiques pour les retraitables. Nous avons obtenu une amélioration au plan national dans les modalités d’intégration des retraitables. Dans la Meuse, nous avons obtenu que cette notion soit élargie à tous les instituteurs âgés de 54 ans ou plus au 31/12 de l’année précédant celle de leur intégration (afin qu’ils aient pu bénéficier des 6 mois dans l’indice pour le calcul de la pension) qui en font la demande. Ainsi nous avons eu la volonté de prendre en compte les interruptions de carrière de nombre de nos collègues (disponibilités pour élever des enfants, suivre un conjoint,...). Cette disposition a amélioré le dispositif, mais chaque année, quelques collègues n’ayant pas un grand nombre d’annuités partent encore sans avoir été intégrés pour cause de maladie (réforme pour invalidité) notamment.


Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

CALCULATEUR PPCR


CONCOURS


Facebook

JPEG - 11.2 ko

SE SYNDIQUER EN LIGNE


NEO


KISAITOU


CREDIT MUTUEL ENSEIGNANTS