Déclaration CAPD 18 octobre 2005

jeudi 17 août 2006
par  snu55
popularité : 4%

Déclaration préliminaire du SNUipp-FSU

Les délégués du SNUipp profitent de la tenue de cette CAPD consacrée à la formation continue du 1er trimestre pour faire part de leurs inquiétudes quant au contenu et à l’organisation de celle-ci.

Sur le fond, le SNUipp dénonce le fait que les stages institutionnels destinés aux T1 aux T2 soient comptabilisés sur la formation continue. Ces stages s’inscrivant dans un projet d’entrée progressive dans le métier, ils devraient être inclus dans la formation initiale. Leur financement devrait être indépendant du budget de la formation continue.

Sur la forme, le budget se réduisant année après année, des stages sont supprimés et d’autres voient leurs contenus bouleversés en fonction des disponibilités des intervenants éventuels.

Pour exemple, les collègues en formation à la direction d’école nous ont interrogés sur la pertinence de certains modules. Ils auraient souhaité être mieux formés à la question des droits et responsabilités du directeur.

Un autre sujet de questionnement est le manque de candidats. Outre les problèmes de connexion au service, nous pensons que l’offre de stage ne correspond pas aux demandes de la profession. Pour ce trimestre, il a fallu à nouveau faire appel à des candidats plus ou moins volontaires. Certains se sont sentis obligés de laisser leur classe. Notamment des directeurs à qui leur IEN a fait valoir l’opportunité de temps pour la direction d’école et pour les projets. Pensez-vous véritablement que ce temps libéré permettra un meilleur fonctionnement de la direction et du travail d’équipe ? Les directeurs de 4 classes bénéficieront-ils encore de quelques samedis déchargés par les remplaçants de la BFC ?

La responsabilité de la qualité de formation revient aux divers acteurs de terrain que nous sommes tous. C’est un vrai défi que l’Education Nationale doit relever que de permettre à tous les enseignants de bénéficier d’une formation de qualité afin de s’adapter aux exigences nouvelles du métier, en particulier l’accueil de tous les élèves.

Le SNUipp souhaite que les stages de formation continue fassent l’objet d’une évaluation au sein du groupe de travail pour répondre au mieux aux demandes de formation des collègues.


A propos des conférences pédagogiques, le SNUipp rappelle qu’il n’existe aucune conférence à caractère obligatoire pour les enseignants, si ce n’est celles pour lesquelles ils sont convoqués.

L’année passée, des collègues ont dû fournir à leur IEN un compte-rendu détaillé du travail effectué. Nous estimons que cette demande est démesurée. Aucun compte-rendu n’est exigible, les collègues signalent simplement la manière dont ils organisent ce temps de service.

Nous vous demandons, Mr l’Inspecteur d’Académie, la publication d’une note de service claire portant sur l’organisation des 12 heures normalement consacrée aux conférences pédagogiques.

Enfin, nous nous interrogeons au sujet des animations thématiques organisées les mercredis pour les titulaires débutants, sans convocation, donc sans obligation de présence. Bien souvent, nos jeunes collègues craignent, à tort ou à raison, que leur non participation soit mal perçue par les IEN.

Nous demandons, Mr l’Inspecteur d’Académie, que leur soit exprimé clairement le caractère facultatif de ces journées et le fait qu’elles n’entrent pas dans le processus d’évaluation.


Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

CALCULATEUR PPCR


Facebook

JPEG - 11.2 ko

SE SYNDIQUER EN LIGNE


NEO


CREDIT MUTUEL ENSEIGNANTS