EVALUATIONS NATIONALES CP ET CE1

lundi 17 septembre 2018
par  snu55
popularité : 4%

Le contenu des évaluations confirme les craintes du SNUipp FSU : des évaluations inadaptées qui ne correspondent pas aux besoins de la classe ! Reprenons la main, ne saisissons pas les résultats ! Consultez ici les évaluations et les outils d’analyse et d’actions du SNUipp FSU.

Une vidéo à partager pour analyser et expliquer le contenu des évaluations


Les évaluations CP et CE1, remises au goût du jour par Jean-Michel Blanquer, arrivent progressivement dans les écoles. Il est demandé que la passation se fasse entre le 17 et le 28 septembre.

La découverte du contenu des évaluations conforte le SNUipp dans son analyse critique de ce dispositif : items inadaptés aussi bien dans leur contenu que dans l’organisation, limitation du temps facteur de stress, explication et aide non autorisées par l’enseignant.... Ces conditions ne contribueront pas à renforcer l’estime de soi des élèves et peuvent les conduire à un sentiment d’échec.

De même, ces évaluations standardisées dépossèdent les enseignants de leur outil diagnostic. Elles ne correspondent pas forcément aux réalités de chaque école. Elles seront corrigées par un logiciel après saisie des réponses des élèves par les enseignants, niant le regard expert de l’enseignant sur la correction. Ce dernier est censé transmettre aux parents le profil de leur enfant, défini par un logiciel, auquel il ne souscrira peut-être pas.

Enfin, les finalités de ces évaluations inquiètent. Le pilotage du système éducatif par l’utilisation des résultats des évaluations est en cours. Les REP+ en sont cette année un laboratoire, avec une prime variable qui reposerait en partie sur la « réussite des élèves ». Le SNUipp FSU craint également qu’une pression soit mise sur l’école maternelle, la rendant responsable des mauvais résultats, et justifiant par là une remise en cause des pratiques et des programmes de 2015.

A la lecture du contenu proposé, il devient encore plus clair que les évaluations ne seront pas utilisées au service des apprentissages mais à d’autres fins. Elles valideront la politique très orientée du ministre, montrant qu’il a su mettre les enseignants au pas, en leur dictant la bonne façon de faire. Elles serviront à « classer » les écoles, voire les enseignants, ce qui conduira certainement à terme à une rémunération indexée sur les résultats des élèves. Nous refusons que s’instaure une école de la performance et de la concurrence.

En conséquence :

- Le SNUipp-FSU, nationalement, décide de rendre publiques ces évaluations.
- Le SNUipp-FSU appelle les équipes pédagogiques à ne pas saisir les réponses des élèves dans le logiciel ministériel fourni à cet effet et à remonter les besoins de terrain (effectifs, formation, rased...). Si les évaluations sont passées en classe, l’enseignant doit rester libre de leur utilisation (choix des items, temps de passation...) et de sa correction. Le nombre fait la force, et en refusant cette « remontée », chaque enseignant reste en conformité avec son engagement professionnel.

En parallèle, le SNUipp-FSU demande au ministre un moratoire dans le but de surseoir à la passation de ces évaluations.

Le SNUipp-FSU accompagne les collègues en mettant à leur disposition plusieurs outils :

Evaluations : idées fausses, un argumentaire qui peut aussi être transmis aux parents d’élèves

PDF - 506.1 ko
idees fausses sur les evaluations

Un 4 pages d’analyses sur évaluations

PDF - 367 ko
eval_gardons_la_main

Lettre aux parents sur les évaluations nationales CP et CE1

Word - 13.8 ko
Lettre aux parents

Annonces

RIS

PNG - 14 ko

CALENDRIER DES RIS SNUipp55

Facebook

JPEG - 11.2 ko

Instagram


SE SYNDIQUER EN LIGNE


CREDIT MUTUEL ENSEIGNANTS