Autorisations d’absence, le SNUipp écrit à la DGRH

samedi 2 décembre 2017
par  snu55
popularité : 7%

Tour de vis sur les autorisations d’absences

Cela ressemble bien à une consigne venue tout droit d’en "haut".

Force est de constater que dans de nombreux départements, les DASEN ont profité de celle-ci pour donner un tour de vis sur les demandes d’autorisations d’absences, avec comme argument massue, les textes et rien que les textes...

Du coup, nous voyons depuis la rentrée des collègues à qui on accorde une absence sans traitement car leur demande est soumise à autorisation !

Beaucoup ressentent cela comme une forme de suspicion quant à leur professionnalisme !

Certes, on peut toujours discuter de la légitimité de tel ou tel motif présenté par nos collègues, mais maintenant, c’est même pour se soigner qu’ils sont dans le collimateur !

Alors que toutes les statistiques des différents ministères révèlent un taux d’absentéisme inférieur aux autres fonctions publiques, on vient d’apprendre cette semaine qu’il est même plus bas que dans le privé si souvent cité en exemple.

Dénoncer la double peine lorsque l’absence porte sur des soins

Dans le même esprit, le gouvernement s’est empressé de rétablir le jour de carence afin de mettre au pas les fonctionnaires privilégiés..

Malade mais pas abuseur du système !

Avec une population qui avance en âge suite aux différentes réformes des retraites (allongement de la durée de cotisation, décote, carrières en pointillés, etc..), il est inéluctable que les enseignants des écoles soient confrontés à des pathologies parfois lourdes que l’on ne connaissait pas avant.

N’oublions pas de rappeler l’indigence des services de la médecine de prévention...

Ces maladies entrainent des consultations de spécialistes pour lesquels, les délais, les agendas sont plus qu’imprévisibles et ne dépendent pas des disponibilités des patients.

Pour ces collègues confrontés à des visites régulières, pour lesquelles les résultats engendrent souvent inquiétude et stress, c’est insupportable de s’entendre dire de telles réponses. Où est la bienveillance si souvent mise en avant par la hiérarchie ?

Parfois, la proposition de l’administration est étonnante, notamment lorsque l’absence porte sur une 1/2 journée... sans traitement ! Sauf que la journée n’est pas divisible pour les fonctionnaires d’état que nous sommes.. ainsi, en vous autorisant à vous absenter l’après midi sans traitement, l’administration réinvente le travail "gratis" puisque la matinée ne sera pas rémunérée !

Il ne s’agit pas pour nous de dire que toutes les absences ont vocation à être payée par l’employeur.

Conséquences sur la carrière

Au-delà de la journée sans traitement parfois très discutable, les absences accordées dans ce cadre entraînent également la perte de 0,003 points (1/360) d’AGS par jour.

Nous attirons l’attention sur les conséquences de ce retrait sur certains aspects de votre carrière : avancement, mouvement, départ à la retraite, etc.


POUR LES CAS DE RENDEZ VOUS DANS LE CADRE D’UN SUIVI MEDICAL, UNE POSSIBILITE D’OBTENIR UNE AUTORISATION D’ABSENCE AVEC TRAITEMENT.

voir extrait note de service disponible sur le PIAL

BMP - 268.3 ko

Le SNUipp-FSU écrit au DGRH

PDF - 190.8 ko

Documents joints

BMP - 474.6 ko
BMP - 474.6 ko

Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

RIS

PNG - 14 ko

CALENDRIER DES RIS SNUipp55

ACCES PIAL


CALCULATEUR PPCR


E-DOSSIER permutations


Facebook

JPEG - 11.2 ko

SE SYNDIQUER EN LIGNE


NEO


KISAITOU


CREDIT MUTUEL ENSEIGNANTS