Mandat du SNUipp : Améliorer les carrières du premier degré

dimanche 7 juillet 2013
par  snu55
popularité : 8%

Dans le cadre du congrès national du SNUipp qui s’est tenu à St-Malo en juin 2013, cela a été l’occasion de rappeler les mandats du SNUipp en matière de déroulement des carrières dans le 1er degré.

I-3 Améliorer les carrières du premier degré

Lors de la création du corps des PE, annonce avait été faite que les carrières des PE seraient alignées sur celles du second degré. Plus de vingt ans après, les inégalités perdurent : le taux d’accès à la hors classe est beaucoup plus faible chez les PE (2%) que chez les professeurs certifiés (7%), ce qui explique en partie les différences au moment du départ en retraite où 39 % des PE sont à la hors classe contre 78% des certifiés. Seuls 7,6% des professeurs des écoles terminent leur carrière au dernier échelon de la hors classe.

38% des PE partent en retraite sans atteindre le 11e échelon de la classe normale : cela est notamment dû à la non reconstitution de carrière des anciens instituteurs que le SNUIPP-FSU revendique toujours.

Le SNUIPP-FSU revendique :
- l’accès de tous les enseignants à l’indice 783, indice terminal du corps ;
- la transformation de la hors classe en échelons accessibles à tous dans le cadre d’une refonte globale de la grille ;
- le passage au sein de cette grille rénovée au rythme d’avancement le plus rapide pour toutes et tous, ce qui correspond à un avancement au grand choix.
- Le SNUipp-FSU demande que tous les instituteurs qui en font la demande puissent être intégrés dans le corps des PE, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui, faute de moyens.
- Le salaire des enseignants stagiaires à l’issue de leur recrutement ne doit pas être inférieur à l’indice 432, correspondant au 3e échelon actuel, les deux premiers n’étant plus usités depuis 2010.

Le SNUipp-FSU demande des mesures d’accélération de carrière pour les enseignants partant en retraite.

Au sein de la fonction publique, les mécanismes d’avancement doivent éviter tout blocage pour ne pas créer des inégalités de déroulement de carrière entre les différents corps.

Le ministre a annoncé une convergence des taux de promotions à la HC dans les corps enseignants. Le SNUipp-FSU prend acte de cet engagement. Il permettra ainsi à un plus grand nombre de collègues d’accéder à la HC avant leur départ en retraite. Cette convergence ne doit pas accentuer la part du mérite dans l’accès à la HC. Dans les négociations qui s’ouvriront, le SNUipp-FSU mettra en avant la refonte globale de la grille comme perspective unifiante pour tous les enseignants.

Le SNUIPP-FSU revendique la création d’une indemnité forfaitaire pour tous, reconnaissant le travail effectué au-delà des obligations de service. Elle devra être intégrée sous forme indiciaire dans le traitement et ne pourra être inférieure à l’Isoe du second degré. Sa création doit se faire sans contreparties et sans alourdissement des obligations de service des enseignants. Elle ne doit pas se substituer à la demande du SNUipp-FSU d’une indemnité forfaitaire d’équipement.

Le SNUipp recherchera, avec la FSU et dans l’unité la plus large, les mobilisations nécessaires pour obtenir une revalorisation du traitement de tous les fonctionnaires. Conjointement, il mènera une campagne sur l’amélioration des carrières enseignantes avec les autres syndicats enseignants de la fédération.


Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

CALCULATEUR PPCR


Facebook

JPEG - 11.2 ko

SE SYNDIQUER EN LIGNE


NEO


CREDIT MUTUEL ENSEIGNANTS