Communiqué de presse commun : FSU Lorraine – FNEC FP-FO – UNSA Education Lorraine - SGEN CFDT Lorraine

samedi 12 janvier 2013
par  snu55
popularité : 4%

Rentrée 2013 - 84 postes supprimés dans l’Education Nationale en Lorraine : maintenant ça suffit !

Les orientations budgétaires suivies à l’’éducation depuis 6 ans ont mis à mal le système éducatif lorrain. Ainsi en 6 ans, la Lorraine aura perdu plus de 4000 emplois. A la rentrée 2013, l’académie de Nancy-Metz se verra retirer à nouveau 84 emplois supplémentaires (50 dans le 1er degré, 26 dans le second degré et 8 postes d’administratifs).

Ces suppressions de postes prévues sont injustifiées et injustifiables.

Nous sommes la seule académie métropolitaine qui subit des retraits de postes et qui se retrouve dans une situation particulière. Il n’est pas dans nos pratiques et nos principes d’avoir une approche uniquement régionale dans nos actions, mais malheureusement, la préparation de rentrée nous y contraint. Comment pouvons – nous réagir autrement à cette carte de France de la rentrée 2013 : elle montre que toutes les académies métropolitaines sauf la nôtre méritent donc de tourner la page de ces années où l’Ecole était d’abord perçue comme une charge insupportable pour la Nation ?

L’argument démographique ne tient pas : des académies qui subissent des baisses d’effectifs plus fortes voient leurs dotations augmenter ou maintenue). L’argument qui voudrait que Nancy-Metz soit sur-dotée ne tient pas davantage : dans le 1er degré de nombreuses classes ont des effectifs supérieurs à 30 élèves en maternelle et à 25 en élémentaire ; élémentaire ; dans le second degré les classes de plus de 30 élèves en collège et 35 en lycée se multiplient.

Le gouvernement entend donner la priorité à l’Ecole : une politique nationale… sauf en Lorraine ! Il est prévu de reconstituer le vivier de remplacement… sauf en Lorraine ! La scolarisation des moins de 3 ans est une priorité… sauf en Lorraine ! La lutte contre la grande difficulté scolaire serait est une priorité … sauf en Lorraine !

Ainsi après Florange et ArcelorMittal, la Lorraine reçoit un nouveau camouflet insupportable !

Dans une région déjà durement touchée par la crise, où le chômage des jeunes est bien supérieur à la moyenne nationale, dans une région qui accuse un retard de 7000 étudiants par rapport à la moyenne nationale, ces nouvelles ponctions s’additionnant aux précédentes seront dévastatrices pour l’Ecole publique et l’avenir des jeunes lorrains. En particulier pour les élèves issus des milieux « modestes » qui représentent la moitié d’une classe d’âge.

C’est un bien mauvais signal donné aux Lorrains qui ont besoin de retrouver confiance dans leur Ecole et dans ses missions éducatives, sociales et citoyennes.

C’est un bien mauvais signal donné aux personnels, qui ont subi les conséquences depuis des années des milliers de suppressions de postes, en gardant le cap du service public.

Une urgence sauver l’enseignement public en Lorraine !

L’intersyndicale FSU Lorraine – FNEC FP-FO - UNSA Education Lorraine - SGEN CFDT Lorraine vient d’interpeller le Ministre de l’Education Nationale et demande à le rencontrer rapidement en audience pour qu’il revoie sa position.

L’intersyndicale FSU Lorraine – FNEC FP-FO - UNSA Education Lorraine - SGEN CFDT Lorraine en appellera aux élus, aux forces sociales, aux usagers de l’Ecole publique en Lorraine pour obtenir le retrait de ces mesures.

Metz le 11 janvier 2013


Agenda

<<

2017

 

<<

Juin

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

RIS

PNG - 14 ko

CALENDRIER DES RIS SNUipp55

E-DOSSIER MOUVEMENT


CALCULATEUR PPCR


Facebook

JPEG - 11.2 ko

SE SYNDIQUER EN LIGNE


NEO


KISAITOU


CREDIT MUTUEL ENSEIGNANTS